Le batch cooking, un marathon de cuisine pour avoir l’esprit libre toute la semaine

Si vous avez déjà soupiré un soir de semaine en vous disant: « Mais qu’est-ce que je vais bien pouvoir préparer à manger ce soir ?? », et que vous avez fini par abandonner et commander une pizza, ceci est pour vous !

Ce n’est pas un secret, pour se faciliter la vie au niveau des repas, il faut une organisation sans faille. Le principe du batch cooking (« cuisine en série »), c’est de prévoir ses repas de la semaine et de faire toutes les courses à l’avance, et de passer quelques heures en cuisine (souvent le week-end) pour tout préparer pour la semaine à venir.

Je vous vois déjà paniquer: oui, le faire à fond demande de l’organisation, de la rigueur, et du temps le dimanche après-midi pour cuisiner ! C’est donc pour ça que je vous présente la méthode originale, avec des variations plus simples pour les paresseux ou les gens très occupés (avec plein de liens pour les recettes). Si vous voulez juste les liens avec les recettes, cliquez ici, et (ce sont les mêmes liens que plus bas).

J’avais repéré ce bouquin, « En 2h je cuisine pour toute la semaine », que j’ai fini par recevoir pour Noël. La promesse: en 2h par semaine, on prépare pour toute la semaine un repas de saison pour toute la famille. Pratique et zéro déchet ! (pour le zéro déchet je n’ai pas tout de suite compris le rapport mais je pense que c’est parce qu’on évite le gaspillage alimentaire et les plats tout préparés)

Alors là, ça fait rêver ! En feuilletant on voit que le livre propose 4 menus par saison, avec une liste des courses à faire, les recettes à suivre pour le batch cooking, et les informations jour par jour de la semaine pour conserver et réchauffer les plats (parfois il faut encore un peu cuisiner le soir-même, mais rarement plus de 20min de préparation). J’ai donc testé ce livres à deux reprises (avec des menus d’hiver, donc). Je vous partage donc l’analyse de cette méthode:

Avantages:

  • L’avantage principal est de ne pas devoir se casser la tête pour inventer un menu en semaine. Ça n’a l’air de rien, mais ça change la façon d’envisager la soirée ! Une chose de moins à penser, et plus de temps pour prendre l’apéro (vous n’avez jamais entendu parler du vin du lundi? – une belle tradition à commencer)
  • C’est aussi beaucoup plus facile pour les courses, on se tient à la liste et tout y est
  • Que les les menus soient de saison est important pour moi, j’achète mes fruits et légumes en coopérative, je me vois mal trouver des courgettes en janvier.
  • Les recette sont assez classiques et roboratives (costaudes, quoi !), les enfants aiment bien et on ne reste pas sur sa faim

Inconvénients:

  • L’estimation du temps de cuisine est très optimiste. Même en ayant reçu un coup de main pour la vaisselle, je n’ai pas pu finir en 2h. Je compte plutôt 3h, et plus si on fait des petites pauses. Il faut quand même arriver à les caser sur un week-end ! Surtout qu’après une séance de cuisine intensive, on est fatigués donc il faut prévoir le temps de repos (bah oui le temps de repos fait partie intégrante de mon planning des week-ends. Je suis comme la pâte à pain. Enfin sans la vieille odeur de levure).
  • Les recettes en soi ne m’ont pas plus plus que ça. Beaucoup de viande (je ne suis pas contre un morceau de bonne qualité de temps en temps, mais presque tous les jours, non merci !), beaucoup de crème fraîche surtout. Je commence à comprendre les blagues des étrangers sur les Français qui mettent de la crème fraîche partout. J’ai regardé: TOUS les menus – même en été – comportent de la crème fraîche. Pas sûre que ce bouquin soit recommandé par Weight Watchers…
  • Difficile d’avoir de la flexibilité dans les menus en suivant ces recettes à la lettre (on ne sait pas exactement quel ingrédient finira dans quel plat). Il est donc compliqué de remplacer un ingrédient ou de supprimer une partie du repas (une entrée par exemple)
  • Pour conserver les repas préparés le dimanche pour toute la semaine, le livre conseille de congeler beaucoup d’ingrédients. Par principe, je préfère ne pas congeler les mets à préparation rapide. Dans d’autre cas on prépare des crudités très à l’avance et on les réfrigère plusieurs jours. Je ne sais pas vous, mais je préfère mon concombre et mes carottes frais avec quelques minutes de travail en plus que sortant de deux jours au frigo.

En résumé

Bonne idée, mais à améliorer. C’est donc ce que j’ai fait en faisant des recherches dans toutes sortes de blogs culinaires. L’idée, trouver un moyen de gagner du temps en semaine en s’avançant le week-end, et ne pas se casser la tête à trouver des menus (à prédominance végétarienne pour moi) chaque soir.

Mais cet avis n’engage que moi, si vous voulez une critique dithyrambique (oui, je viens d’utiliser ce mot, et je ne jouais même pas au Scrabble) avec tous les avantages du batch cooking, allez voir

Adapter son batch cooking à son mode de vie

Je vous donne donc des liens et références pour différents niveaux de batch-cooking, de feignasse désorganisée à prodige de l’organisation qui se lève plus tôt le week-end pour cuisiner.

Niveau 1: cuisinez simplement tout en double ou triple quantité. Congelez tous les restes, sauces et légumes, y compris les légumineuses (pour les pâtes ou le riz à cuisson plus rapide, vous pourrez en refaire quand vous aurez décidé d’utiliser la sauce). Ça a l’air bête, mais ne loupez par l’étiquetage (avec la date, personnellement j’utilise du masking tape – papier collant pour peinture). Au début on se dit qu’on se souviendra bien de cette soupe faite avec amour, mais en fait on dirait presque que nos cerveaux ont des choses plus importantes à retenir :). Et ensuite l’étape cruciale : utilisez vos surgelés ! On a souvent une nette tendance à les oublier au congélo. Réflexe: dès que vous hésitez sur le menu, jetez un coup d’œil au congélateur !

Ah oui, et si votre congélateur ressemble à ceci, l’étiquetage n’est peut-être pas votre problème principal !

Niveau 2:

Suivez des recettes de batch cooking moins détaillées, ce qui vous donnera une bonne liste des courses et improvisez selon ce que vous avez acheté et les recettes qu’ils proposent, en modifiant largement le menu. Cela permet d’avoir une base.

Je recommande pour cela surtout ce blog: https://cuisine-addict.com/batch-cooking-mes-menus-et-recettes-pour-toute-lannee/

La blogueuse propose un menu de batch cooking par semaine, toutes les semaines de l’année, de quoi varier les plaisirs (menus en bas de page) ! Les menus sont originaux et appétissants, non végétariens mais avec de la viande une ou deux fois par semaine maximum. Par contre, les recettes sont un peu moins détaillées que dans le livre (en même temps ce blog est gratuit, soyez déjà heureux). Gros avantage: le batch cooking en soi est plus rapide (entre 1h et 2h). Personnellement, je n’aime pas découper de l’ail ou des oignons à l’avance, je préfère donc écourter la session et prendre plus de temps en semaine. A voir avec votre emploi du temps !

Niveau 3:

Alors là , vous faites la totale ! Suivre à la lettre un menu et ne se préoccuper de rien. Je vous conseille tout de même de passer par là pour comprendre comment le batch cooking fonctionne et pouvoir ensuite l’adapter à votre sauce (quelle magnifique métaphore culinaire, je ne m’en remets pas).

Un autre blog sympa, mais avec seulement un menu par saison (3 pour l’instant car elle n’a pas encore fait le printemps, je vous mets l’hiver). Ce menu est VEGETARIEN, ce qui est encore assez rare en batch cooking

https://cnz.to/vf/recettes/vegetarien/batch-cooking-vegetarien-hiver/

Ici vous avez presque autant de détails que dans le livre, tout est bien expliqué et les recettes donnent envie.

Enfin, un autre blog plutôt destiné aux familles avec enfants en bas âge (plein d’idées pour eux d’ailleurs), mais je trouve que les menus ont l’air appétissants pour toute la familles. Là, la fille va fort, elle propose même DEUX repas complets par jour. Ça va un peu trop loin pour moi, mais je vous le partage quand même. Elle propose aussi des conseils pour créer soi-même son menu de batch cooking, ça c’est pas mal du tout.

https://www.cuisinez-pour-bebe.fr/batch-cooking-idees-menu-famille/

https://www.cuisinez-pour-bebe.fr/creer-son-menu-de-batch-cooking-en-10-etapes/

Et avec tout ça… Bon appétit bien sûr !

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s